Je crois que ce que tous les humains recherchaient au bout du bout, en dernière dissection possible, ce fameux bonheur durable, c’était la PAIX. La paix intérieure bien évidemment, celle qui conduit à la paix extérieure.

Imaginons…nous sommes en paix avec nous même, tout est aligné, plus aucune distorsion, l’existence est devenue Vie…prenez le temps, songez-y, cela vaut la peine.

Que se serait-il passé ? comment serait devenue cette vie ?

Peut-être que cette masse infinie d’énergie disponible aurait fait qu’il n’y aurait eu plus rien à faire ici et qu’à l’instar d’une étoile, soumise à une grande énergie intérieure, s’effondre sur elle-même avant d’exploser en une infinité de particules qui formeront à leur tour de nouvelles étoiles, notre étoile humaine en aurait fait de même.

Ainsi, peut être aurions nous pu connaître la suite…

On questionnait Jean d’Ormesson :
« Après, tout ce que vous avez vécu, qu’est ce qui vous tient encore debout ?», « l’adversité » répondait-il
Cette image me plaisait bien, car en conséquence, sans adversité plus de vie. Bien sûr, en l’état, cette affirmation était difficile à entendre,mais en y réfléchissant un peu…
Sans cette adversité, peut-être ne mettions-nous pas en œuvre l‘énergie nécessaire à la transformation. Le processus était le même que pour l’étoile, faute d’énergie intérieure, pas d’explosion, pas de nébuleuse, pas de transformation, pas de mutation,pas de renaissance.
Cette adversité n’était qu’un faire-valoir, un partenaire dans la recherche de la paix. Face à elle, deux possibilités s’offraient à nous : rechercher des solutions afin de la contourner ou la comprendre.
Le contournement a épuisé notre énergie en de vains détours, la compréhension aurait pu quant à elle, devenir conservatrice et multiplicatrice de puissance.
Le contournement a abouti  à une dislocation, la compréhension aurait pu faire naître un feu d’artifice.
Pour exploser, renaître, il faut de l’énergie intérieure qui s’auto-alimente.
Nous n’avons produit que de l’énergie extérieure, certes pendant un temps, nous avons brillé, mais un jour nous nous sommes éteint faute de carburant.

Ce que nous n’avons pas permi…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Effondrement_gravitationnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *