Nous semblons avoir été affectés d’un filtre puissant qui nous a détourné de la vie, et  poussé, tels des papillons, vers la flamme qui nous a brûlée. Pour s’extraire de ce stratagème mortifère, Il nous aurait fallu en devenir conscient, puis avoir voulu s’en libérer, puis l’avoir démonté  pour devenir vivant.

« C’est un système de croyances qui nous a conduit dans cette impasse. C’est un autre système qui aurait pu nous en faire sortir »

 Prendre conscience de ce qui se passe

Nous avions la fâcheuse tendance à toujours confondre la fin et les moyens, à nous attaquer à trouver une solution à un problème que nous n’avions pas clairement identifié, finissant par calmer les symptômes et non guérir la cause. Ainsi nous ne savions pas de quoi nous étions affectés et voulions trouver des alternatives à nos affections. C’était stupide et inefficace. D’une aliénation nous passions à une autre, alors que c’était de l’aliénation dont nous devions traiter.

 Albert Einstein disait « nous ne pouvons réparer le dysfonctionnement d’un système en utilisant la pensée qui la crée ».

Nous ne l’avons pas entendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *